PARTAGER
http://la1ere.francetvinfo.fr/sites/regions_outremer/files/styles/top_big/public/assets/images/2019/07/09/000_1ih6nf-1122830.jpg?itok=0-bR0_lR

Au total, l’Etat engage plus de deux milliards d’euros dans les contrats de convergence et de transformation (CCT) signés lundi 8 juillet 2019 au ministère des Outre-mer. Dans le document mis en ligne par le ministère des Outre-mer, le gouvernement détaille l’ensemble des mesures.Dossier de presse /Contrats de convergence et de transformationPublish at Calameo
Voici les principales mesures pour chacun des Outre-mer :
GuadeloupePlus de 680 millions d’euros ont été engagés dont près de 209 millions par l’Etat. Ces fonds sont notamment affectés aux infrastructures sportives (33 millions d’euros), à l’aménagement des plages (20,7 millions) et à la conservation des récifs coralliens. Ils devraient également permettre l’implantation d’un technopole ainsi que le développement de la mobilité électrique de trois des îles de l’archipel (Les Saintes, La Désirade, Marie-Galante).
GuyaneL’Etat a débloqué 296 millions d’euros pour la Guyane, venant compléter les 196 millions apportés par la collectivité territoriale. Ces montants visent entre autres à financer la construction et l’extension de collèges et de lycées (plus de 15 millions d’euros), la mise en place d’un bus à haut niveau de service sur l’île de Cayenne (20,1 millions de l’Etat) ainsi que l’amélioration du réseau de stockage des déchets.
La RéunionLes 608 millions d’euros prévus pour La Réunion – dont 398 millions versés par l’Etat – ont notamment vocation à équiper en réseaux d’eau certaines communes de l’île ainsi qu’à développer les pôles universitaires de Saint-Denis et Saint-Pierre. Un centre régional dédié à la gestion des risques naturels et au changement climatique dans l’océan Indien sera créé, porté par la Croix-Rouge française. 500.000 euros seront consacrés à l’accueil de proximité en commissariat et gendarmerie des victimes de violences conjugales.
MartiniquePlus de 473 millions d’euros ont été engagés au total dont 182 millions par l’Etat pour la Martinique. La formation professionnelle a particulièrement bénéficié de ces fonds (163 millions d’euros) et de nombreuses mesures concernent la transition énergétique (production d’énergie renouvelable), l’économie circulaire et le plan séisme (pour consolider le bâti). Plus de 12 millions seront dédiés à la création du Lycée de la mer et de l’Institut de l’économie bleue et de la mer.
MayotteDépartement confronté l’année dernière à une crise sociale majeure, Mayotte est le territoire dont le CCT est le mieux doté, avec 1,6 milliard d’euros dont plus de 608 millions apportés par l’Etat. Dans le détail, 260 millions visent au développement des transports collectifs et à la restructuration du réseau routier, et près de 120 millions au réseau d’eau et d’assainissement dans le but de garantir un approvisionnement en eau suffisant pour les dix prochaines années, alors que le territoire a connu en 2017 une importante sécheresse.
Saint-Pierre et MiquelonSur les plus de 38 millions d’euros du contrat signé par Saint-Pierre et Miquelon, dont 19 millions engagés par l’Etat, près de 10 millions seront alloués aux investissements portuaires, et 10 millions à l’eau potable et à l’assainissement.
Wallis et FutunaPlus de 36 millions d’euros ont été engagés pour Wallis et Futuna dont 32,5 millions par l’Etat. Le CCT vise notamment à favoriser l’accompagnement et le financement d’initiatives économiques, ainsi que le déploiement et la rénovation du réseau d’eau à Futuna. © Ludovic Marin/AFP Emmanuel Macron et Annick Girardib avec les rois de Wallis et Futuna

Source: https://la1ere.francetvinfo.fr