PARTAGER

La cérémonie de signature des premiers contrats de convergence et de transformation (CCT) s’est déroulée au ministère des Outre-mer, en présence d’Emmanuel Macron, du Premier ministre Edouard Philippe et de sept ministres, ainsi que des présidents des collectivités territoriales de Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon et Wallis-et-Futuna.

Selon le gouvernement, les CCT ont été élaborés à partir des projets remontés des Assises des Outre-mer, ainsi que “des ambitions arrêtées dans le Livre bleu Outre-mer de juin 2018“. Ils sont par ailleurs “en pleine cohérence” avec la Trajectoire Outre-mer 5.0, dont la charte d’engagement a également été signée ce lundi. Celle-ci est “structurée autour de cinq objectifs permettant d’expliquer, de valoriser et d’orienter l’ensemble des politiques publiques vers les enjeux de développement durable en Outre-mer à l’horizon 2030“, selon Matignon. Ces objectifs sont “zéro exclusion, zéro vulnérabilité au changement climatique, zéro carbone, zéro polluant agricole et zéro déchet.
 

Projets structurants 

Près de 1,75 milliard d’euros sont mobilisés pour soutenir des projets structurants dans chaque territoire dans le cadre des CCT, selon l’Etat, qui parle “d’un véritable contrat de transformation de ces sept territoires“, dans une logique de différenciation pour répondre à leurs spécificités. Couvrant la période 2019-2022, les CCT remplacent dans les départements d’Outre-mer les contrats de plan Etat-Région et, dans les collectivités ultramarines, les contrats de développement.

Retrouvez par territoire tous les volets des contrats de convergence et de transformation

 

Emmanuel Macron appelle à des solutions pour “changer le quotidien” des Ultramarins

La succession de réglementations et de textes législatifs consacrés à l’Outre-mer et leurs effets insuffisants ont entamé la crédibilité de l’Etat auprès des Ultramarins, a estimé lundi Emmanuel Macron. Le jour où “on aura réussi en proximité avec l’ensemble des Ultramarins à bâtir des solutions qui changent le quotidien, à ce moment-là, nous serons à nouveau crus. Aujourd’hui je le dis pour nous tous, nous ne sommes plus crus“, a reconnu le chef de l’Etat dans son discours devant les élus.
           
On a signé ces dernières années, quelle que soit la sensibilité politique, beaucoup de textes, sans doute beaucoup trop, on a pris beaucoup de déclarations, mais la vie des gens n’a pas assez changé“, a-t-il déclaré. “C’est un réveil collectif qu’il nous faut prendre avec ces contrats“, a insisté le chef de l’Etat. Il a par ailleurs assuré que le gouvernement ne faisait “pas d’économies sur les Outre-mer”. “La politique menée pour les Outre-mer n’est pas une politique d’économies, ni de rabais“, a-t-il promis. Emmanuel Macron a enfin appelé à “une forme de conversion du regard” sur les Outre-mer, “où les seules dépenses ne sont pas seulement des dépenses pour rattraper des retards, mais pour porter des ambitions“.
(Avec AFP)

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de l’intervention du chef de l’Etat au ministère des Outre-mer

 

Source: https://www.francetvinfo.fr/